Visitez sur le terrain, les marais salants de Guérande

Terre de sel - Accueil > Les salines de Guérande > Les marais salants > Un métier : paludier > Les outils du paludier

Un métier : paludier : Les outils du paludier

Les outils utilisés dans les marais salants ont peu changé au cours des siècles et sont restés, pour la grande majorité, en bois.


Le las

Muni d'un long manche flexible de 5 mètres de long, cet outil est le plus connu, puisqu'il sert à la récolte du gros sel.    

La lousse à fleur de sel
Traditionnellement en bois, la lousse à fleur de sel sert à cueillir la fleur de sel à la surface des œillets. Il existe désormais des lousses plus élaborées à partir de matériaux modernes de qualité alimentaire.    

La brouette
Elle est utilisée pour transporter le sel des ladures au trémet. Elle a remplacé au tout début des années 50 la gède, récipient de bois que les femmes portaient en équilibre sur leur tête avec un coussinet de toile enroulée, la torche. Les brouettes peuvent contenir de 120 à 150Kg de sel.    

La lousse à ponter
La lousse à ponter, comparable à la lousse à fleur de sel, se différencie par un manche plus court et plus gros. Elle est utilisée pour la réfection annuelle des ponts.   

Le rateau à limu
Il sert à ratisser les algues vertes.   

La cesse (en bois)
La cesse est une grande écope à bras qui sert à pomper l'eau ou à jeter la vase liquide.    

La boyette (ou houlette) (en tôle d'acier)
C'est la pelle du paludier utilisée pour certains travaux d'entretien des marais salants.    

Le boutoué (en bois)
De forme similaire à celle du las, il sert pour repousser la vase dans les fards et dans les œillets avant la récolte, afin d'assurer une grande propreté des fonds.